Les Lisières Gland. Entre le cœur de la petite ville et une zone boisée, un nouveau quartier fort de 223 logements et de plus de 3000 m2 de surfaces d’activités affirme son caractère urbain tout en dialoguant avec la nature environnante.

Idéalement située entre Genève et Lausanne, la petite ville de Gland se promet d’être une alternative dynamique à la vie en ville. Loin d’être une cité dortoir pour pendulaires, Gland héberge quelque 1000 entreprises (environ 5500 emplois), ainsi que les sièges d’importantes institutions œuvrant en faveur de la nature (UICN, WWF), le bureau central de la plus grande banque suisse en ligne (Swissquote) et le plus grand datacenter de Suisse. (Les Lisières Gland)

Plusieurs nouveaux quartiers d’habitation ont vu le jour au cours de la dernière décennie portant sa population au seuil de 15 000 habitants.

Le PPA de La Combaz et la construction de l’ensemble résidentiel et d’activités Les Lisières Gland que nous vous présentons ici s’inscrivent dans cet élan.

Développé conjointement par un groupement d’architectes et plusieurs maîtres d’ouvrage, le projet trouve place le long de la rue de la Combe (une parallèle de l’Avenue du Mont-Blanc, l’artère principale de la ville), non loin de la gare. Faisant front sur la rue, l’ensemble d’immeubles apporte une structure claire et un visage volontairement urbain à un contexte bâti hétéroclite. Quatre bâtiments rythment le plan et s’échelonnent dans la légère pente du terrain. Ils se composent d’un rez-de-chaussée inférieur en léger contrebas de la rue, d’un rez-de-chaussée supérieur et de six niveaux dont un attique. Quatre allées d’escaliers forment une barre. Le plan des appartements s’inscrit sur un axe que l’on a fait pivoter d’environ 20° par rapport à l’orthogonalité générale. Cet ajustement offre à chacun une intimité accrue et oriente le regard vers de magnifiques échappées sur le lac, les Alpes et le Mont-Blanc.

Entre ces bâtiments principaux, quatre «plots d’activités » – des petits bâtiments de plan carré et d’un niveau sur rez – ponctuent l’ensemble et proposent des surfaces pour des petits commerces de proximité, des bureaux, des cabinets médicaux ou tout autre type d’activité. Au total, ce sont 223 logements et 3000 m2 de surfaces d’activités qui sont mis en location. Une crèche, un centre d’accueil temporaire pour aînés et un cabinet de physiothérapie sont d’ores et déjà annoncés. Parmi les logements, une douzaine sont aménagés pour les personnes à mobilité réduite. Un parking souterrain de 247 places complète le programme. (Les Lisières Gland)

Des logements, des surfaces commerciales, des bureaux, ainsi que des structures d’accueil pour enfants et aînés donnent vie à un programme multiple aux airs de nouveau centre de vie de la ville. Entre les bâtiments et à l’arrière, la nature retrouve sa place; des espaces de détente verts et arborisés se connectent naturellement à la zone boisée et au biotope voisins.

A TAILLE HUMAINE

Malgré ses dimensions et son impact certain sur la densité et la démographie (environ 850 habitants), le quartier se veut à taille humaine. Le rapport entre volumes de tailles diverses, la multiplicité du programme et le dialogue avec la nature laisse d’ores et déjà entrevoir un ensemble à la qualité de vie élevée.

Après une première phase de démolition, de désamiantage et d’assainissement de la parcelle, les terrassements débutent au cours de l’été 2020 (32 000 m3) ; les premiers bétonnages ont lieu en septembre. Deux grues s’activent sur le chantier et le gros-œuvre avance rapidement, grâce à la bonne gestion et aux conditions favorables. A l’heure actuelle, les travaux ont quelques semaines d’avance sur le planning initial. Les choix constructifs sont usuels pour ce type de réalisation (murs et dalles béton, poteaux et escaliers préfabriqués). Les façades sont pour la plupart vitrées (5000 m2); seules quelques parois sont habillées d’isolation et de crépis. Les parapets des balcons sont préfabriqués sur place et seront habillés d’une tôle structurée cannelée. Au total, ce sont 18000 m3 de béton et 1825 tonnes d’acier qui sont mis en place. (Les Lisières Gland)

La direction des travaux s’évertue à appliquer des solutions pragmatiques visant à faciliter l’activité des entreprises et à protéger la santé des collaborateurs. Ici, des pistes en enrobé pour assurer des livraisons aisées, là des poulies permettant d’éviter un transport de charges manuel par les escaliers. La répétitivité des plans permet une organisation rationnelle et des codes couleurs identifient les groupes d’éléments identiques.

Un système de packaging permet de livrer le matériel strictement nécessaire au bon endroit afin d’augmenter l’efficacité, la propreté et la sécurité.

Les bases de vie sont neuves, modernes, spacieuses et agréables. Les surfaces dédiées à la direction des travaux sont habillées de parquet et équipées d’un système de visioconférence avec écran tactile, d’une cuisine et d’un contrôle d’accès. Des tablettes sont utilisées pour assurer le suivi du chantier et implémenter les questions de sécurité et de qualité ou encore les fiches de réception.

Le quartier est relié au réseau de chauffage à distance alors que des panneaux photovoltaïques assureront le 20 % des besoins électriques.

Les premiers locataires sont attendus au premier semestre 2022 et l’ensemble des surfaces sera livré progressivement jusqu’à l’automne. (Les Lisières Gland)