La technique du forage directionnel horizontal est de plus en plus appréciée en Suisse romande. Nous en avons parlé avec les spécialistes de l’entreprise Scrasa et Vermeer AG en action sur un chantier genevois.

Avec la multiplication des réseaux souterrains, la densification urbaine, le flux incessant du trafic et l’attention accrue sur les questions de sécurité, d’écologie et d’économie, les techniques de forages dirigés attirent de plus en plus l’attention.

Pour tous les travaux de canalisations, celles-ci présentent en effet de nombreux avantages en comparaison avec des travaux en tranchées. Creuser une tranchée sur une longue distance implique forcément de mettre en place des mesures de sécurité (déviations, barrières, etc.), d’empiéter sur le domaine public, d’extraire une grande quantité de terre susceptible d’être mise en décharge (mise en place d’une benne, va-et-vient de camions, etc.), d’utiliser une machine relativement bruyante et, au final, de procéder à des travaux de finition (remblayage, enrobage, traçage, etc.). Une grande partie de ces contraintes, de ces nuisances et de ces coûts peut être évitée en faisant le choix du forage directionnel horizontal.
Certes, la foreuse n’est pas une petite machine et implique également une certaine occupation du sol, du recul par rapport au point d’intervention et mise en place de quelques mesures de protection. Néanmoins, l’impact de l’installation de chantier est moindre et concentrée (machine, réservoir et accessoires au point d’attaque ; quelques accessoires et tubes au point d’arrivée), les nuisances réduites et les coûts amoindris.

Le forage directionnel horizontal est une technique sûre, écologique et économique.
Pousser/tirer

Le fabricant américain Vermeer, dispose d’une gamme de foreuses de tailles et puissances diverses. Pour voir l’une d’elle en action, nous nous sommes rendus à Collonge-Bellerive, dans le canton de Genève en compagnie de William Fournier, conducteur de travaux au sein de l’entreprise Scrasa SA et de Didier Zerzuben, chef de vente Suisse Ouest de Vermeer AG. Scrasa possède une expérience de plusieurs décennies dans les travaux sans tranchée sur l’ensemble de la Romandie.

Ici, c’est l’arrivée d’eau du Cycle de Bois-Caran qui doit être remplacée. Le contexte n’est pas urbain, mais il y a tout de même un bâtiment communal à contourner, un dénivelé de 7 mètres, un parking, des terrains de sport et un préau à préserver. Surtout, il y a sur le site des centaines de jeunes pleins de curiosité et d’initiative qu’une tranchée pourrait attirer. La solution du forage dirigé répond donc parfaitement à la situation.

« minimiser les nuisances, réduire les coûts »

C’est la nouvelle Vermeer Navigator D24x40xS3 qui est à l’œuvre (force de poussée/tirage : 124,6 kN, couple de rotation : 5694,4 Nm). Le premier tir (tir pilote) a déjà été effectué et a foré le terrain sur une septantaine de mètres pour arriver au pied du bâtiment. Les tiges de poussée – des éléments de trois mètres de long – sont ajoutées automatiquement par la machine au fur et à mesure de l’avancement. De la bentonite de la marque Baroid est injectée au moyen du mélangeur Vermeer MX240 afin de lubrifier le forage et de maintenir le terrain en place lors du passage de la tête foreuse. Celle-ci est dotée d’un émetteur qui permet de suivre (et au besoin corriger) son avancement dans le terrain.

Didier Zerzuben et Sandro Walker, respectivement chef de vente Suisse Ouest et directeur du service après-vente de Vermeer AG au moment de la mise en service.

Une fois la cible atteinte, la nouvelle canalisation peut être mise en place par tirage, c’est à dire en inversant le processus. Le premier tube est fixé à la tête, puis les suivants assemblés par thermo-soudage. Ainsi, la présence de deux collaborateurs est suffisante. Si le diamètre de la canalisation est plus important, on procédera à un deuxième passage avec une tige munie d’un aléseur avant de la mettre en place.

Si l’on compte une journée de mise en place et de repérages, une de poussée, une de tirage et une pour les travaux de raccordement, on peut considérer qu’en moins d’une semaine une intervention de dimensions moyennes est globalement terminée.

Caractéristiques et avantages de la Vermeer D24x40 S3

Sa force de poussée/tirage de 124,6 kN et son couple de rotation de 5694,4 Nm permettent aux opérateurs d’accomplir leur travail plus rapidement.
Grâce à sa vitesse de déplacement inégalée, les entrepreneurs peuvent forer sur une plus longue distance chaque jour.
Avec une vitesse de rotation de 270 tr/mn, elle rivalise avec les grosses foreuses tout en offrant un encombrement idéal pour les chantiers urbains ou restreints.
Un niveau de puissance sonore garanti à 104 dB(A) et une exposition sonore de 82,9 dB(A) pour les opérateurs en font l’une des foreuses les moins bruyantes du marché, offrant ainsi de moindres nuisances sonores dans la zone autour du chantier.
La cabine de style excavatrice offre un plus grand confort aux opérateurs, avec, en particulier, un plus grand espace pour les jambes.
L’écran tactile en couleur DigiTrak® Aurora™ donne en temps réel et de manière très lisible des informations de localisation et autres.