L’entreprise de construction Losinger Marazzi obtient le Prix Suva de la Sécurité et Santé au Travail 2018. Colas Suisse SA se voit attribuer, de son côté, un accessit de bonne pratique pour l’ensemble des mesures et du suivi mis en place en faveur de la sécurité et de la santé de ses collaborateurs.

Après avoir obtenu le Prix Suva de la Sécurité en 2012, Losinger Marazzi récidive en 2018. L’entreprise de construction se voit en effet une nouvelle fois attribuer un prix d’excellence et d’exemplarité: le Prix Suva de la Sécurité et Santé au Travail.

Marc Truffer, président du jury et directeur de la Division Sécurité au travail à la Suva félicite Benoît Demierre, Directeur Région Centre de Losinger Marazzi, entouré de Pascal Bärtchi, CEO et Président du conseil d’administration et Pierre Mauguen, Secrétaire Général (à droite) ainsi que Cyrille Perceau, chargé de Prévention Santé Sécurité et Philippe Riess, responsable Service Prévention Santé Sécurité (à gauche).

Pour Marc Truffer, président du jury et directeur de la Division Sécurité au travail à la Suva, «Il ne fait aucun doute que Losinger-Marazzi est une entreprise que l’on peut qualifier d’exemplaire en matière de prévention, de sécurité et de santé à la place de travail. Sa direction affiche non seulement une volonté à toute épreuve pour supprimer les accidents sur les chantiers qu’elle gère, mais elle met également tout en œuvre pour y parvenir. Elle fait office de pionnier, de moteur et de leader dans le secteur de la construction en Suisse pour tout ce qui a trait à la sécurité et santé à la place de travail».

Les prix ont été remis le 21 janvier dernier au siège de Losinger Marazzi à Berne. La partie officielle a été suivie d’une visite d’un chantier voisin dénommé « Trio Wankdorf-City ».

Vison «zéro risque»

Losinger Marazzi s’appuie sur une démarche initiée en 2007 avec sa campagne «La Sécurité, mon vital combat». Au cours des années, formations, mesures de sécurité obligatoires et campagnes diverses se sont succédées pour faire de la sécurité et santé à la place de travail une marque de fabrique propre. Ainsi, l’entreprise a encore élargi sa vision de la sécurité en 2018 pour passer d’un objectif «zéro accident» à celui de «zéro risque», à savoir supprimer les presqu’accidents. Intégrée dans les réflexions en amont du travail, cette vision fait aujourd’hui naturellement partie du quotidien des «compagnons» – dénomination des collaborateurs de l’entreprise –qui œuvrent sur les chantiers. Ainsi, elle n’est plus perçue comme une perte de temps potentielle, mais au contraire comme un moteur de réflexion permettant d’optimiser la préparation des travaux et d’organiser les différentes places de travail dans un souci d’ergonomie, de bien-être et de gain de temps.

 

«  optimiser la préparation des travaux »

L’entreprise Colas Suisse SA s’est, pour sa part, reçu un accessit. Frisant également la perfection dans son approche puis dans la mise en place de processus de sécurité pour ses collaborateurs, elle a notamment placé la sécurité comme première valeur de sa charte d’entreprise. Un fait exemplaire particulièrement parlant: Colas Suisse SA a développé et utilise un exosquelette permettant de diminuer la pénibilité de certains travaux.

Les prix ont été remis le 21 janvier dernier au siège de Losinger Marazzi à Berne. La partie officielle a été suivie d’une visite d’un chantier voisin dénommé « Trio Wankdorf-City ». Il s’agit d’un complexe immobilier au programme multiple composé de trois bâtiments dont une tour de seize niveaux. Ici comme sur les autres chantiers menés par Losinger Marazzi un formidable effort est fait dans les phases d’étude, de calculation et de planification des travaux. Nombre d’outils sont spécifiquement développés avec en point de mire la santé et la sécurité et les équipes de Prévention Santé Sécurité sont intégrées à toutes les phase de développement de chaque projet. Par sa démarche, Losinger Marazzi impose une nouvelle vision et tend vers l’industrialisation de la construction. La rigueur est de mise certes, mais les résultats vont bien au-delà de la statistique. C’est une manière de travailler moderne et responsable qui tend vers l’excellence à tous les niveaux. Les méthodes appliquées font évoluer l’état de la technique et font également évoluer les entreprises sous-traitantes qui interviennent sur les chantiers dirigés par Losinger Marazzi. Ainsi, cette culture se diffuse largement dans le secteur et contribue à transformer l’image du monde de la construction. Pour tous les architectes, ingénieurs et entrepreneurs romands, une visite sur un chantier de Losinger Marazzi est sans doute une expérience riche en enseignements et une source de reflexion et d’inspiration.

Le Prix Suva de la Sécurité et Santé au travailLe Prix Suva de la Sécurité et Santé au travail succède au Prix Suva de la Sécurité créé en 2007. Il est décerné pour la première fois cette année. Il récompense chaque année une entreprise romande provenant de branches sélectionnées annuellement dans l’industrie et la construction. Ce concours a pour but de mettre en évidence l’atteinte d’un résultat exemplaire par des entreprises qui ont su faire des efforts particuliers en matière de prévention et de protection de la santé dans les domaines des accidents professionnels et des maladies professionnelles. Il participe ainsi à l’effort de prévention visant à diminuer le nombre d’accidents ainsi que les absences et leurs coûts; un effort qui permet à la Suva de maintenir des taux de primes à un niveau bas pour les entreprises.

Le concours 2018 a réuni une centaine d’entreprises présélectionnées pour leurs bons résultats en matière d’accidents. Le jury – composé de spécialistes de la sécurité, de journalistes spécialisés et d’un directeur d’agence Suva – a reçu onze candidatures et visité les onze entreprises inscrites pour les évaluer.